Conseil supérieur de la magistrature : Ali Bongo prône pour une “justice ferme et équitable”

À l’issu des travaux du Conseil supérieur de la magistrature qui a eu lieu ce 4 août, le Chef de l’État, en sa qualité de garant des institutions, a rappelé à l’ensemble des magistrats l’importance de la pratique d’une justice ferme et équitable à l’endroit de tous les citoyens.

Au cours du Conseil supérieur de la magistrature qu’a présidé Ali Bongo au sein du palais présidentiel ce mardi, le chef de l’État a émis le souhait de voir chaque citoyen gabonais accéder à une justice sans demi-mesure ou parti pris. « La crédibilité de l’appareil judiciaire repose sur l’intégrité de ses acteurs aux yeux de tout justiciable », a souligné le Chef de l’État.

Le vœu du numéro un gabonais, “une justice ferme et équitable pour tous les Gabonais” est sans doute la résultante d’un constat fait en amont d’une justice un peu écorné sur le territoire national. Par ailleurs, le président de la Cour d’Appel judiciaire, Alex Mombo, avait reconnu en novembre 2019 que « la perception qu’ont les justiciables de notre institution doit nous conduire à soigner davantage notre image et celle de notre justice tant décriée ».

Certainement Conscient de cet état de fait, Ali Bongo a rappelé « le rôle de la justice dans la consolidation de l’État de droit, le respect des libertés fondamentales et la protection des populations ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *